Top banner FR

lang

Mythes et réalités sur les verrues

Les verrues ne poussent pas que sur ??le nez crochu des méchantes sorcières hantant les contes de fées que vous lisez à vos enfants. Elles s’invitent malheureusement un peu partout et personne n’est épargné. Mais comment faire la part entre légendes et réalité sur les verrues? Nous avons disséqué ces croyances pour vous aider à démêler le vrai du faux.


1. Se ronger les ongles peut causer l’apparition de verrues
Vrai. Les petites coupures autour des ongles peuvent causer des verrues sous ou autour de ceux-ci. Une plaie ouverte, même petite, est en effet très sensible aux virus qui sont à l’origine des verrues, surtout si vous fréquentez des endroits humides comme les douches et les piscines publiques.
Vos enfants vont souvent à la piscine? Confiez-leur un petit essuie-main propre sur lequel ils pourront mettre leurs pieds pendant qu’ils se sèchent. Et bien sûr n’oubliez pas de laver les serviettes après chaque visite à la piscine.

2. Les verrues, ça guérit tout seul
Vrai et faux. Deux tiers des verrues non traitées disparaissent d’elles-mêmes en moins de deux ans. Il faut cependant rester prudents, car les verrues se transmettent très facilement, même sur d’autres parties du corps. Si vous choisissez de ne pas soigner une verrue, il faut être conscient qu’il existe des risques de contagion.

3. Les verrues sont transmises par un virus
Vrai. Les verrues sont causées par un virus de la famille du papillome humain (VPH). Plus de 100 souches distinctes de VPH peuvent causer différents types de verrues. Si la majorité d’entre elles est heureusement bénigne, certaines verrues plus dangereuses peuvent, par exemple, conduire au cancer du col de l’utérus.
80% de la population a été en contact à un moment donné avec le virus VPH, sous une forme ou l’autre. En effet, ce virus existe naturellement sur la peau.
On ne sait pas pourquoi certaines personnes sont plus sujettes aux verrues que d’autres. Toutefois, quand vous avez une verrue, vous risquez d’en voir apparaître plusieurs. Il faut donc éviter de gratter ou de faire saigner une verrue car cela augmente encore le risque qu’elle se propage. Et n’oublions jamais que les environnements humides sont les meilleurs amis des verrues.

4. Les verrues sur le dos sont les plus difficiles à traiter
Faux. Les verrues plantaires sont les plus difficiles à traiter. La pression constante exercée sur cette zone par le poids du corps durant la marche facilite l’apparition de verrues plantaires, d’où la difficulté de les traiter.

5. Les verrues séniles apparaissent chez les personnes de plus de 70 ans
Faux. Les verrues séniles peuvent apparaître dès la cinquantaine et se développent avec l’âge. Il s’agit de plaques hémisphériques légèrement saillantes et pigmentées, généralement de couleur brune ou noire. Il est donc parfois difficile de différencier ces verrues des taches de naissance. On peut voir apparaître plusieurs dizaines de ces lésions cutanées bénignes. Leur taille peut varier, de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre. Des études montrent par ailleurs que les peaux fréquemment exposées au soleil ont plus susceptibles de développer ce type de verrues.

 

Cliquez ici pour plus d’informations et pour savoir comment vous débarrasser facilement des verrues.

 

Banner Fr

Acheter en ligne

liens intéressants

la newsletter

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

Facebook